Les murmurations des étourneaux sont-elles des réplications?

Les parentés entre une théorie des réplications et les observations des éthologues sur les propagations de comportements chez certains animaux doivent faire réfléchir. Les murmurations des étourneaux reposent sur des signaux transmis par voisinage aux 7 plus proches voisins, ce qui suffit à faire émerger un comportement collectif de masse. Cela rappelle d’autres environnements plus humains, n’est-il pas?

Les circulations des livres et des conversations sur le livre sont des réplications

Autour du livre, de nouvelles pratiques alimentent l’intelligence collective

File 20181219 45416 1v8s78i.jpg?ixlib=rb 1.1
Les mille et une vies du livre papier. Pixabay

Dominique Boullier, Sciences Po – USPC; Mariannig Le Béchec, Université Claude Bernard Lyon 1, and Maxime Crépel, Sciences Po – USPC

Les livres qui s’entassent dans votre bibliothèque sont-ils encore vivants ? Pourquoi les garder s’ils ne le sont plus ? Pourquoi l’attachement au livre imprimé ne se dément-il pas à l’heure du livre numérique ?

Nous avons observé pendant plusieurs années tous les échanges auxquels les livres donnaient lieu, en ligne et hors ligne et la vitalité de ces livres imprimés (technique vieille de plus de 500 ans !) à travers 150 entretiens de lecteurs, libraires, éditeurs, blogueurs, bibliothécaires, 25 observations participantes, 750 réponses à un questionnaire en ligne et 5 000 sites francophones cartographiés – nous a impressionnés. Oui, votre livre continue de vivre tout en restant dans votre bibliothèque car vous en parlez, vous vous en souvenez, vous y faites référence. Mieux même, vous l’avez prêté à une amie pour qu’elle le lise, vous êtes allés voir ceux qui en parlaient avant de l’acheter ou après l’avoir lu, les critiques professionnels, certes, mais aussi les blogueurs. La conversation continue quand bien même le livre ne circule plus.

Continuer la lecture