Quand un humoriste fait de l’excellente théorie sociale: le mot confinement sort de l’ombre!

Karim Duval est une merveilleux linguiste (tous ses sketches sont à mourir de rire, voir toute sa chaine You Tube), mais cette vidéo là est un chef d’œuvre.  Il met en scène parfaitement ce qu’est une théorie des propagations , de la mémétique, centrée sur la vie des mots et leur pouvoir d’agir. En l’occurrence d’ailleurs, « confinement » se plaignait de son sort et il ne sait pas trop ce qui lui arrive. Des pages entières de Daniel Dennett relate cette histoire version théorique, avec assez d’humour aussi, mais là Karim Duval est au top. Nous sommes traversés par ces mots qui soudain décollent du dictionnaire stock pour devenir des flux de conversations, pendant que d’autres se morfondent et ne renaitront peut être jamais …. mais qui sait? Et son petit frère déconfinement le morveux qui veut lui manger la laine sur le dos, excellente illustration de la compétition des mèmes et des mots dans notre système attentionnel.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.